Gêne sexuelle et ménopause

La ménopause s’accompagne souvent de symptômes susceptibles d’altérer la qualité des relations sexuelles. Une femme ménopausée sur deux se plaint en effet de sécheresse vaginale et d’une baisse de libido, deux troubles qui entraînent une gêne sexuelle et une altération de la qualité de vie.

 

Sécheresse vaginale

L’hydratation du vagin est assurée par les œstrogènes, des hormones sexuelles féminines sécrétées principalement par les ovaires. Quand leurs niveaux baissent à la ménopause, le tissu vaginal se rétrécit, ses parois s’amincissent, entraînant ainsi une sécheresse vaginale. Celle-ci a pour conséquence l’apparition de douleurs au niveau du vagin, qui se manifestent sous diverses formes: démangeaisons, brûlures, irritations… Les rapports sexuels deviennent également inconfortables voire douloureux, d’autant plus si la ménopause a provoqué une baisse de la libido.

 

Baisse de libido

L’émoussement du désir sexuel survient en effet chez un certain nombre de femmes ménopausées. Au-delà des changements hormonaux, diverses modifications physiologiques, psychologiques et émotionnelles liées à l’entrée en ménopause peuvent être à l’origine d’une baisse de la libido : prise de poids, départ des enfants, l’impression d’être moins séduisante… Difficile, dans ces conditions, d’accueillir sereinement la ménopause ! En rendant les rapports sexuels douloureux, la sécheresse vaginale peut, à son tour, entraîner une baisse de la libido et amorcer un véritable cercle vicieux.

Les solutions pour que ménopause ne rime pas avec gêne sexuelle

Dans un premier temps, le manque d’hydratation dû à la chute des œstrogènes peut être compensé par l’application d’un lubrifiant. Il en existe plusieurs sortes : gel, huile naturelle, capsules… Mais leur action reste plutôt externe et momentanée. Des soins lavants intimes spécial sécheresse peuvent également protéger du dessèchement et apaiser la zone intime.

 

Agissant plus en profondeur, des gels intimes non hormonaux assurent à la fois l’hydratation et la lubrification du vagin grâce à
– leur formule, enrichie en actifs hydratants tel que l’acide hyaluronique, permet de retrouver l’hydratation et maintenir la souplesse, l’élasticité et la lubrification naturelle de la muqueuse vaginale
– leur présentation, en unidoses ou en tube avec applicateur, qui permettent une diffusion intra vaginale.

 

Cette action à plus long terme permet un soulagement en profondeur de la sécheresse vaginale. En cas de persistance de ces symptômes, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue qui pourra vous orienter vers un traitement adapté.

Dr. Gilles Brami

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.